• Les activités :
 
Les bénévoles sont regroupés dans une équipe animée par un Coordinateur dont le rôle est :
  • d’assurer la liaison avec l’équipe soignante et l'ASP 87
  • de participer éventuellement aux groupes de parole
  • de maintenir le lien entre les bénévoles accompagnants
  • de soutenir les bénévoles, les aider à résoudre d’éventuelles difficultés.
L’accompagnement en institution : avec l’accord de l’équipe soignante, le bénévole intervient en moyenne une fois par semaine selon ses disponibilités et les besoins des malades. Avec le temps, une relation de confiance s’établit avec l’équipe soignante pour intervenir auprès de nouveaux patients selon l’accord de ces derniers et parfois de leur famille.
Les malades accompagnés sont en phase d’une maladie grave, qui peut être mortelle, mais aussi susceptible de rémission.
  • parfois l’accompagnement peut-être ponctuel, où intervenir sur plusieurs semaines, voire plusieurs années, en particulier dans les unités de long séjour,
  • des liens plus personnels se tissent et des rencontres avec les familles peuvent avoir lieu car elles peuvent être bouleversées, désemparées et bénéficier de la présence du bénévole d’accompagnant.
  • Comme les malades, les familles peuvent faire part de leur souffrance, leur colère, leur tristesse mais aussi de leur satisfaction de voir un bénévole auprès des leurs.
  • en Institution, les bénévoles sont une présence humaine et complémentaire de la société, discrète, respectueuse des malades et des soignants

L’accompagnement à domicile : de plus en plus de patients reviennent à domicile dans leur famille et/ou avec l’aide des HAD (Hospitalisation à Domicile) ou SSIAD (Services de Soins Infirmiers à Domicile).Les bénévoles peuvent s’ils le souhaitent poursuivre l’accompagnement à domicile, sous la responsabilité d’un médecin demandeur avec l’accord du malade et de sa famille.

L’accompagnement à domicile est particulier. Le bénévole entre dans l’intimité du lieu chargé d’une histoire de vie. Des liens peuvent se créér aussi avec la famille qui a parfois besoin d’écoute. Ce rôle exige discrétion, clairvoyance et recul. Le bénévole est seul à domicile avec le malade et sa famille, la conscience de la responsabilité est accrue. Il est important de pouvoir échanger au groupe de parole et parfois d’intervenir en binôme.

L’accompagnement de deuil : Lorsque le bénévole accompagne une personne jusqu’au dernier instant et qu’il a crée des liens avec la famille proche. Il peut si celle-ci à besoin d'Ecoute et de Soutien poursuivre le lien quelques temps.Cela devient un accompagnement de deuil.